Maux de dos… pensez à votre posture!

Publié par dans Clinique, Dre Isabelle Juneau chiropraticienne

posture-1Dans mon dernier blog, nous avions abordé le sujet de la rentrée scolaire et du stress chez les enfants.  La rentrée étant maintenant chose du passé et l’organisation familiale bien établie, il est maintenant important de s’attaquer à la posture de nos enfants, petits et grands.  En effet, les nombreuses heures passées à étudier et à porter un sac à dos trop lourd ne sont pas sans effet sur la santé vertébrale des étudiants!  Alors voici quelques trucs! 

 

 

Tiens-toi droit!

Voici la phrase transmise d’une génération à l’autre .  Et pour cause!  En effet, adopter une bonne posture est primordial au développement de l’enfant.  Cela lui permettra de conserver une biomécanique vertébrale normale et limitera les stress appliqués sur les différentes structures tels que les articulations, les muscles et l’ensemble du système nerveux.  De plus, adopter une bonne posture diminuera aussi les risques de développer des déviations de la colonne vertébrale (scolioses) et aidera à limiter l’apparition éventuelle de problèmes musculo-squelettiques.

Comment adopter la meilleure posture à l’école?

Il n’y a pas de surprise pour personne si je vous dis que la position la plus favorisée à l’école est la position assise!  Que cela soit à son bureau ou encore sur le sol, l’enfant passe la plus grande partie de sa journée assis.  Il est donc primordial de lui enseigner la bonne façon de le faire.

posture-2À son pupitre :

  •  L’enfant doit accoter ses fesses au fond du siège afin que le dossier de la chaise supporte bien le dos.
  • Les pieds de l’enfant doivent être à plat sur le sol, devant lui.  Il est donc important que la hauteur de la chaise soit adaptée à la grandeur de l’enfant. En effet, une chaise trop haute amène les pieds à pendre dans le vide, ce qui provoque une pression à l’arrière des cuisses et un inconfort lombaire.
  • Lors de la période d’étude et de travaux, l’enfant doit garder le dos et le cou le plus droit possible.  Il n’est pas bon pour lui de se coller les yeux sur sa feuille.  Afin d’éviter de pencher la tête vers l’avant lors de la lecture, il serait intéressant d’utiliser un lutrin afin de surélever le livre et faciliter la lecture.
  • Finalement, un truc infaillible afin de conserver une bonne posture lors de l’étude est l’utilisation d’un ballon d’exercices au lieu de la traditionnelle chaise. (À privilégier surtout à la maison !!!)

Assit au sol :

  • Lorsque l’enfant s’assoit au sol, il est fortement suggéré de croiser les jambes (en indien) afin de maintenir le bassin à niveau.  Il faut à tout prix éviter la position en W, c’est-à-dire, les genoux tournés vers l’intérieur et les pieds à l’extérieur.
  • Le dos doit être maintenu droit avec les bras près du corps.

Le sac à dos… bien ajusté il les suivra partout!

Cette année encore le choix du sac à dos est revenu.  Vous avez probablement dû faire des compromis avec vos enfants.  Trouver un terrain d’entente entre ce qui est « in » et ce qui semble bon pour leur dos.  Alors voici quelques petits conseils qui vous permettront de vous assurer que le port de leur sac à dos se fasse le plus efficacement possible.  Ajustez les bretelles du sac de manière à ce que le haut du sac ne dépasse pas les épaules, mais que le fond du sac ne soit pas plus bas que les hanches.  De plus, utilisez la ceinture de taille, cela permettra de redistribuer la charge sur les jambes.

Par ailleurs, la meilleure façon de soulever le sac à dos est l’enfiler alors qu’il se trouve sur une surface surélevée, comme une table.  Si l’enfant soulève son sac du plancher, assurez-vous qu’il se baissera et utilisera la force de ses jambes pour se relever.  Pour plus d’information, je vous suggère de visionner un court vidéo fait par  une collègue, Dre Geneviève Fournier chiropraticienne, expliquant en détails l’ajustement et l’organisation du sac à dos.  http://www.youtube.com/watch?v=V_aatui9ztc .

L’ordinateur, cet ami fidèle

Votre enfant a bien compris comment se positionner à l’école et lorsqu’il étudie, mais il passe de plus en plus de temps à l’ordinateur?  Voici comment l’aider.  Il faut savoir, tout d’abord, que l’organisation du poste de travail ne sera pas la même pour vous et pour votre enfant.  Il faut donc que les modifications puissent se faire facilement en fonction de l’utilisateur.  Voici donc les recommandations de base :

  • La chaise :   Tel que mentionné précédemment, la hauteur de la chaise doit être ajustée en fonction que les pieds touchent le sol lorsque les fesses sont bien appuyées au fond du siège.
  • L’écran :  Il est primordial que l’écran soit directement en face de l’enfant,  dans le but d’éviter les torsions du cou et du tronc.  De plus, la hauteur de l’écran devra être ajustée afin que le haut de l’écran arrive à la hauteur des yeux.
  • Le clavier et la souris :  Ils doivent être placés près de l’enfant, en face de lui.  La hauteur de ces derniers doivent être ajustée afin que les bras et les avant-bras des enfants forment un angle de 90° lors de l’utilisation.Et n’oubliez pas que ces conseils s’appliquent à tous les membres de la famille!

Tablettes et téléphones intelligents, les incontournables

posture-4Ce billet sur la posture des enfants et des ados ne saurait être complet sans un clin d’œil à l’utilisation sans cesse grandissante des tablettes électroniques et des textos.  Bien que cela comporte de nombreux avantages, elle n’est pas sans risque!  En effet, l’utilisation prolongée de ces appareils a provoqué l’apparition d’un nouveau syndrome : le text neck syndrome!  Les symptômes les plus souvent rencontrés sont des maux de tête, des raideurs au cou et dans le haut du dos ainsi que des douleurs aux épaules et aux bras.  Le tout pouvant être relié à la position prolongée de la tête en flexion antérieure.  Afin de limiter les dégâts, il est donc primordial de prendre des pauses fréquentes, de ne pas maintenir la tête penchée vers l’avant durant de longues périodes et d’essayer, autant que possible, de laisser votre appareil sur une table..

Pour finir en beauté

Il est maintenant évident pour vous qu’une bonne posture limitera l’apparition de tensions et douleurs de toutes sortes.  Mais il faut aussi savoir que cela aidera au bien-être en général et pourrait favoriser l’amélioration du rendement scolaire et la confiance de votre enfant face à ses capacités.  De plus, afin de favoriser le fonctionnement optimal de la colonne vertébrale de votre enfant, nous vous recommandons une visite régulière chez votre chiropraticienne!

Chiropratiquement vôtre

Isabelle Juneau, chiropraticienne

 

Source : Association des Chiropraticiens du Québec / www.chiropratique.com